Se remarier après un divorce : tout ce qu’il faut savoir

Vous avez déjà connu une première expérience de mariage. Malheureusement elle s’est soldée par un divorce. Mais aujourd’hui vous avez rencontrés celui ou celle qui a su vous redonner confiance et foi en la vie de couple. Tellement que vous avez décidé de sauter à nouveau le pas avec ce nouvel amour. Et vous n’êtes pas les seuls vous savez. Selon une étude de l’INSEE publiée en mars 2018, 18 % des mariés en 2016 étaient des divorcés.

Une proportion non négligeable. Comme le souligne Marie Reynaud, à la tête de l’unité des études démographiques et sociales de l’Insee. « La part des divorcés parmi l’ensemble des mariés a augmenté entre 1998 et 2005 avant de se stabiliser autour de 19 % pour les hommes et 18 % pour les femmes ». Vous allez vous remarier et vous avez besoin de conseil pour célébrer ces nouvelles noces ? Mariage.com se propose de répondre à vos doutes et vos inquiétudes. Ainsi, vous pourrez organiser au mieux et dans les meilleures conditions ce nouveau mariage.

Quelques pièges anticiper lorsque l’on se marie pour la deuxième fois ?

Une peur de se réinvestir

Après une première expérience d’échec matrimonial, l’idée de se réinvestir peut être compliquée à gérer dans un mariage. Aussi bien émotionnellement que financièrement « Chacun garde ses biens, son argent, et on est très surpris qu’il ne se passe rien », explique Robert Neuburger au magazine Psychologie, thérapeute de couple. Fuyez cette approche comptable du couple, où chacun observe l’autre pour voir ce qu’il met dans la corbeille ». Faites attention à ce que votre entourage accepte votre nouveau couple et ne considère pas votre ancienne moitié comme légitime.

L’ex-mari trop présent

Le fait que vous vous entendiez bien avec votre ex peut être un avantage. En effet, cela signifie que les choses sont claires et bien établies. Cependant trop de proximité est un danger pour votre nouveau couple. Votre ex en étant trop présent peut étouffer votre nouvelle relation. Mieux vaut aussi que votre ex ne devienne pas « votre meilleur ami ». Ami d’accord, mais pas trop proche. Pour laisser à votre couple la liberté dont il a besoin.

Côté fiscalité, que faut-il savoir quand on se remarie après un divorce ?

Sachez que votre ex-conjoint peut demander à réviser la pension alimentaire que vous lui versez. En effet, la pension alimentaire peut donner lieu à une révision. Et ce, dès qu’il y a une évolution dans la situation d’un des anciens conjoints. Ainsi, le remariage de l’un d’eux peut être une condition de révision de la pension alimentaire. Le demandeur devra s’adresser directement à un juge des affaires familiales. Il devra accompagner son dossier d’un justificatif de situation de son ex-conjoint. La pension peut ainsi être révisée à la hausse ou à la baisse. A l’appréciation du juge.

Il existe aussi une possibilité de réviser la prestation compensatoire. Dans le cas où la prestation compensatoire est versée sous forme de capital en une seule fois, elle ne connaîtra aucune révision. Autrement si la prestation est versée en plusieurs fois, seules les modalités de paiement pourront être révisées. Seul l’ex-époux débiteur peut demander qu’il y ait une révision. Si la prestation compensatoire est versée sous forme de rente, les deux ex-époux peuvent demander sa révision. Mais ce, lorsqu’il y a un changement dans la situation chez l’un d’eux.

Bon à savoir : Le remariage n’est pas pris en compte pour réviser une prestation compensatoire. Lorsque le concubinage de l’ex-époux était connu au moment de la fixation de la prestation compensatoire. Lors de la rédaction de la convention de divorce, il peut être prévu une clause de révision de la prestation compensatoire. Et cela vous concerne en cas de remariage.

Ce nouveau mariage, une nouvelle chance !

Pour cette nouvelle expérience, nouvelle organisation ! Côté robe de mariée techniquement la règle voudrait que la tenue portée ne soit plus d’un blanc virginal. Mais ne vous empêchez pas de briller en blanc si vous le souhaitez ! Il n’y a pas d’obligation. Et n’oubliez pas que c’est tout de même votre jour, votre moment. Donc faîtes ce qu’il vous plaît.

Pour cette nouvelle cérémonie de mariage, l’organisation peut être plus simple. Si vous désirez vous remarier à l’église, sachez que cela est impossible. En effet, le divorce et le remariage n’est pas permis par l’Eglise. Cela n’est permis que dans le cas où vous pouvez acquérir une annulation de mariage. Cependant c’est très dur à obtenir. Il faut que vous ayez une raison solide que le prêtre validera pour pouvoir annuler votre union. Autrement vous pouvez effectuer une bénédiction en vous organisant avec le prêtre. C’est-à-dire une cérémonie qui se rapproche du sacrement sans l’être. Sinon pensez à la cérémonie laïque. Elle permet vraiment de laisser la place à vos personnalités et vos envies si vous n’êtes pas un couple croyant.

Daguet Alix

Soyez le premier à commenter