Comment j’ai vécu la préparation de mon mariage religieux

Quand nous avons commencé à parler de mariage avec Chéri, il a toujours été question de se marier à l’église. Je ne suis pas super fidèle au post le dimanche matin, mais je suis croyante. Et puis de toute façon, pour moi chacun ressent ça comme il le veut. Chéri est d’accord avec moi. Pour nous, et je dis bien pour nous, un mariage sans église c’est pas un vrai mariage. Et si je vous racontais comment j’ai vécu ma préparation à ce mariage religieux ?

 

 

mariage a l'église

 

Bon, premier problème…

On se marie à Bordeaux, mais on fait nos études à Paris. Quand je me renseigne concernant la préparation, je me rends compte que les réunions du jeudi soir, avec les 500 km qui nous séparent, ça va être compliqué ! Heureusement, je ne suis pas la seule dans ce cas-là, et il existe une solution : faire la préparation du mariage religieux dans une autre paroisse que celle dans laquelle on va se marier. Nous voilà donc partis un dimanche matin à la messe pour se renseigner auprès du prêtre concernant la marche à suivre.

 

Une démarche assez longue

Pour commencer, il faut qu’on prenne rendez-vous avec le prêtre pour discuter de nous, de notre histoire, de notre rapport à la religion et des raisons qui nous poussent à nous marier à l’église. Je vois Chéri angoisser, on dirait qu’il passe un entretien d’embauche. Le prêtre nous rassure, les cas où ils choisissent de ne pas préparer un couple au mariage religieux sont très rares.

 

Une fois ce rendez-vous terminé, nous recevons un mail contenant toutes les informations de la préparation : les dates (8 jeudis soirs et 2 dimanches toute la journée), les thèmes qui seront abordés (sexe, fidélité, liberté, indissolubilité, les enfants, etc) et le prix (50€), car oui, une préparation religieuse ça a un coût – plutôt minime – pour payer électricité, repas, personnel… Je dois admettre ma surprise quand nous avons su que la préparation nécessitait une dizaine de réunions entre 2 heures 30 et 7 heures. En effet, à Bordeaux, il ne s’agissait que de 3 ou 4 rendez-vous.

 

En réalité, les préparations au mariage religieux varient d’une paroisse à l’autre en ce qui concerne la durée, l’organisation et le coût.

 

Il y a aussi toute une série de papiers administratifs à préparer, enfin de renseignements à donner au prêtre car c’est lui qui constitue le dossier de mariage. Et là, c’est le festival de questions auxquelles nous n’avons pas de réponse à ce moment-là : à quelle date avez-vous été baptisé, dans quelle paroisse, avez-vous déjà fait une demande d’attestation de baptême, avez-vous déjà choisi vos témoins de mariage, etc… Je pense que quand le prêtre nous parlait, nous devions avoir ce regard-là :

 

regard devant le pretre

 

La préparation religieuse

Je dois reconnaitre avoir eu quelques a priori et quelques clichés : « On va nous baratiner avec le fait qu’on ne doit pas avoir de relations intimes avant le mariage », « on va nous juger parce qu’on vit ensemble », « les gens vont tous être « bobo catho » et on ne s’entendra avec personne ».  J’admets  que c’était une vision « légèrement » faussée : les gens sont sympas, les enseignements beaucoup plus concrets que je l’aurai imaginé et les discussions assez intéressantes.

 

Je n’ai pas prévu de vous raconter tout ce que l’on nous a enseigné, déjà par ce que ça serait beaucoup trop long, et ensuite parce que je pense que c’est important d’aborder tous ces points en couple surtout. En tous les cas, cette préparation ouvre la porte à des conversations que nous n’aurions peut-être pas eu sans elle : que fait-on si l’on a un enfant handicapé ou pourrions-nous adopter ? Ou encore d’autres questions sur la relation avec l’autre dans le futur, face à des achats, ou encore des interrogations plus éthiques.

 

Le langage de l’amour

Je me souviens de notre première préparation, un dimanche de février. On nous a parlé ce jour-là des langages de l’amour, et c’est le seul conseil que je partagerai avec vous. Qu’est-ce que c’est ? En fait, les langages de l’amour représentent les façons que vous avez de vous sentir aimé :

 

  • Les gestes d’affection
  • Les paroles d’amour
  • Le temps accordé gratuitement
  • Les services rendus
  • Les cadeaux

 

Chacun classe ces langages par ordre de préférence personnellement avant de les classer pour son conjoint. Et une fois que c’est fait, on compare. Eh bien, croyez-le ou non, cet exercice nous a énormément aidé. Nous nous sommes rendus compte que nos deux premiers langages de l’amour étaient le geste et la parole. Nous sommes donc désormais plus attentifs à nos gestes et à notre façon de parler pour que l’autre se sente vraiment aimé et accepté tel qu’il est.

 

 

geste de l'amoru

 

 

Cette préparation aura quand même duré deux mois pendant lesquels nous aurons partagé beaucoup, appris sur nous et sur l’autre. Bon, on ne va pas se mentir, parfois le temps était un peu long, mais dans l’ensemble c’est une bonne surprise et aucun de nous ne regrette d’avoir assisté à ce temps de réflexion quant à notre mariage. En plus, on a eu droit à un coup de main pour préparer notre messe, c’est cool non ?

 

 

pauline et son futur epoux temoignage preparation de mariage

 

 

 

Pauline Bouckaert

  • Twitter
  • Facebook
  • Pinterest

Soyez le premier à commenter