Entre superstition et réalité : ces dates sont-elles vraiment maudites pour se marier ?

Vous en rêviez et ce grand jour est arrivé ? Votre amour vous a enfin fait sa demande en mariage et vous avez dit oui ! Maintenant est venu le temps des préparatifs et de l’envoi des faire-part. La première question à se poser est donc celle de la date de grand jour ! Mais à ce qu’il parait il existe des dates maudites pour s’unir… Certains couples préfèrent d’ailleurs complètement les bannir. Des chercheurs de l’Université de Melbourne, Jan Kabátek et David Ribar, ont d’ailleurs révélé que les couples qui choisissent certaines dates symboliques pour leur cérémonie de mariage avaient plus de chances de finir par un divorce, en comparaison avec les couples qui n’avaient pas choisi de dates « symboliquement connues ». Mais quelles sont ces dates à complètement zapper ? Est-ce vrai ? Portent-elles vraiment malheur ?

 

Le vendredi 13 : la chance sera-t-elle de votre côté ou pas ?

Pour les uns c’est un gage de malheur. Pour les autres, c’est un gage de chance, notamment aux jeux d’argent. Faisons un tour du côté de l’Histoire. Pour les Chrétiens, le vendredi est un jour de pénitence. C’est un jour en mémoire de la mort du Christ qui est survenue (selon la Bible) un vendredi, après le dernier dîner entre Jésus et ses douze apôtres. Judas étant le treizième considéré comme celui de trop. On retrouve le même présage funeste, dans la mythologie nordique, au dîner entre les dieux durant lequel un treizième invité,  Höder le dieu du mal, tue le fils du dieu des guerriers, Odin. Pour les Musulmans le vendredi est également un jour particulier puisqu’il est dédié à la prière collective. De même pour les Juifs, le vendredi est le jour consacré à la préparation du Shabbat. On peut donc dire que dans l’imaginaire populaire le vendredi est un jour particulier. Par ailleurs l’association entre le vendredi et le 13 est historiquement funeste, puisque le vendredi 13 octobre 1307, le roi de France Philippe le Bel, fit arrêter les Templiers, dont le Grand Maître et tous les dignitaires de l’ordre qui avaient été accusés à tort, qui ont succombé sous la torture et fini sur le bûcher. Donc à ce titre rien de très réjouissant pour célébrer l’amour…  Mais pas de panique sachez que du côté de chez nos amis les Romains, le vendredi était considéré comme le jour de Vénus, la déesse de l’amour et donc était totalement consacré à l’amour. Alors que vous y voyez un gage de bonheur ou de malheur, n’hésitez pas à prendre du recul sur cette superstition et surtout faîtes vous plaisir.

Le 14 février : Une Saint-Valentin derrière laquelle se cache une sombre histoire

En Grande-Bretagne, au XIVème siècle, les Catholiques fêtaient la Saint-Valentin du 14 février car ils pensaient que c’était le jour que choisissaient les oiseaux pour se faire la cour et s’accoupler. Cependant d’autres origines sont accordées à cette fête. Pour certains Saint-Valentin était un martyr catholique qui fut décapité le 14 février 268 car il a déclenché un élan de conversion au christianisme suite à la guérison d’une jeune fille aveugle. Selon une autre légende, le Saint Patron des amoureux aurait hérité de cette réputation car il célébrait des mariages interdits en secret. Malheureusement il s’agirait également du pire jour pour dire oui selon Santé+ qui relaye une étude américaine sur le sujet. D’après l’étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Melbourne, la date présenterait le plus de risque de divorcer, 11% après 5 ans de mariage, et pouvant aller jusqu’à 21% après 9 ans.

Le mois de mai

Dans le Sud-Est de la France, le moi de mai est un mois maudit pour faire ses noces. Le mois de mai aussi considéré comme celui de la Vierge Marie, n’est en effet idéologiquement pas le meilleur mois pour consommer votre amour fraîchement célébré. Au sein de ces croyances populaires, le mois de mai représente une véritable somme de mauvais présages comme : la stérilité de la mariée en lien avec la virginité de la Vierge, risque de rupture dans les mois qui suivront les noces. Pour les Romains, se marier au mois de mai était prendre un terrible risque de voir les mauvais esprits s’abattre sur la cérémonie.

Le 2 novembre : la célébration des morts

Pour les Chrétiens le 2 novembre est la journée consacrée aux morts qui fait suite à la Toussaint (le 1er novembre). Cette journée est totalement dédiée à la célébration de nos proches disparus, on se rend au cimetière et on se recueille en famille. Cette tradition est tombée dans de nombreuses croyances populaires. Ce n’est donc idéologiquement peut-être pas le meilleur moment pour échanger ses vœux.

Le 1er avril : un petit doute sur le poisson d’avril

Alors soyons clairs rien ne vous empêche de vous marier un 1er avril. Seulement pour certaines raisons assez évidentes se marier un 1er avril peut s’avérer un peu déroutant pour vos proches qui ne prendront peut-être pas votre cérémonie au sérieux. Alors pour éviter de recevoir certains messages un peu lourds de la part de vos proches, choisissez plutôt le 2 !

Les quelques dates à vérifiés pour ne pas se retrouver embêter…

Pour des raisons évidentes, nous vous déconseillons de vous marier pendant un changement d’heure qu’il soit en été, ou en hiver. En effet vous risquerez de vous retrouver face à des retards de prestations voire même des retards conséquents de la part de vos invités qui se seraient trompés d’heure. Cela peut arriver. Pour votre grand jour, cela risquerait d’être contrariant d’attendre vos témoins de mariage, par exemple, parce qu’ils pensaient que la cérémonie se déroulerait une heure plus tard. Cela peut paraître anodin mais vous vous épargnerez quelques crêpages de chignon en faisant attention à ces périodes. De même que pour les changements d’heure, les jours de la semaine ne sont évidemment pas des plus pratiques pour célébrer votre grand jour. Au niveau de l’organisation, vous aurez du mal à réunir tous vos invités autour de vous. Entre le boulot, les jours à poser, les disponibilités de vos proches ne seront pas faciles à avoir.

 

Soyez le premier à commenter