5 choses qui auraient pu mal se passer à mon mariage

Organiser un mariage, ce n’est pas de tout repos, non vraiment pas. Et quand, comme nous, tu passes deux ans à l’organiser en mettant à contribution toute la famille, c’est un peu stressant. Du coup, le jour J, tu croises les doigts très fort pour que tout se passe bien. Eh bien pour tout vous dire, Chéri et moi, nous avons eu quelques frayeurs… Qui quand on y repense, étaient complètement inutiles ! Mais quand on est dans le vif de l’action, on a toujours un peu peur non ? Pour ma part, il s’agissait de ces petites choses (qui ont semblé énormes sur le moment et catastrophiques)…

 

J’ai failli être en retard à la mairie

Bon déjà, il faut savoir que nous nous sommes mariés sur deux jours (vendredi à la mairie et samedi à l’église). C’est plus cool et moins stressant. Bref, le vendredi, jour de la mairie, je me rends chez le coiffeur avec ma témoin pour un instant de pur bonheur : manucure, pédicure, coiffure, maquillage, soins … pendant que tous les autres étaient en train d’installer des tables, des chaises, des fleurs et les autres éléments dans la salle de réception du lendemain.

 

Sauf que manucure et soins étaient prévus mais pas le reste. Du coup, on a pris du retard ! Arrivée 9 heures, départ … 14 heures 30, mariage 16 heures. Résultat des courses : un repas sur le pouce, une crise de rire et un départ « just in time » !

 

En retard

 

 

Finalement, c’est l’adjoint au maire qui était en retard

Je vous ai déjà parlé de mes cauchemars de future mariée. Pour l’un d’entre eux, il s’agissait d’un cauchemar où la mairie oublie mon mariage et ne soit finalement pas prête ! Eh bien moquez-vous, mais j’ai bien cru que c’est ce qu’il s’était passé.
16 heures, 16 heures 10, 16 heures 15 … Le temps passe et moi je trépasse. Je me lève, je m’assois, je guette discrètement à la porte et à chaque bruit je sursaute.

 

 

Et finalement, miracle, l’adjoint au maire finit par arriver. En fait, il ne nous avait pas oublié, il était en rendez-vous avec Monsieur le maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui nous a même offert un petit mot rédigé de sa main pour nous souhaiter plein de bonheur.

 

La fleuriste a trouvé porte close en arrivant à la salle le samedi matin

Notre adorable fleuriste vient elle-même nous installer les fleurs et la décoration florale du mariage. En arrivant à la salle sur les coups de 11 heures, elle trouve portes closes. Elle nous prévient immédiatement.

 

Non non non panique

Et là, c’est la panique : personne n’est là, ce sont les vacances et le personnel est injoignable. Bon, après quelques coups de fil de Super-Papa, tout est résolu, et la fleuriste peut (enfin !) accéder à notre salle.

La responsable de l’église se trompe dans l’heure du mariage

Notre fleuriste (toujours elle) n’a décidément pas de chance. Après s’être retrouvée devant une porte close à la salle de réception , elle se dirige à l’église et … se retrouve une nouvelle fois devant une porte fermée. Si, si, je vous jure, deux fois dans la même journée.
Super-Papa arrive en courant vers moi, prend mon téléphone pour  appeler le prêtre qui doit nous marier (je suis la seule à avoir son numéro). Ce dernier lui donne le numéro de la responsable de l’église. Et là, surprise en l’appelant : « Mais vous vous mariez à 16 heures 30, vous avez encore le temps ». Sauf qu’en fait, nous, on se marie à 15 heures, et qu’elle s’est trompée d’heure.

 

Heureusement c’est la seule, et quand elle vient ouvrir les portes de la chapelle, elle est accueillie par notre fleuriste, nos témoins qui ont des éléments de décoration à installer et Super-Papa qui est venu superviser tout ça. Et moi pendant ce temps, j’attendais sur une chaise dans le stress sans téléphone (eh oui il était avec Super-Papa).

 

ennui (2)

 

 

Le musicien a oublié de jouer pour lancer l’entrée du mariage

Imaginez, devant la chapelle, des invités. Une 2CV qui arrive avec à son bord, Super-Papa et moi-même. Tout le monde rentre s’installer, Chéri et sa maman se mettent en place derrière mes parents. Je m’installe derrière eux pour que Chéri ne me voit pas, à côté de Super-Papa, et … on attend.

 

On attend quoi ? Que le musicien se réveille et joue le morceau prévu pour l’entrée dans la chapelle. Bon, la musique n’arrive pas, alors tout le monde se lance. Une fois Chéri bien installé face à l’entrée, c’est à mon tour de jouer. Ça y est, la musique commence, les larmes me viennent et j’entre dans la chapelle sous les regards de tous nos proches à côté de Super-Papa, super fier pour l’occasion.

 

Ah, que de petites frayeurs on peut avoir des fois ! C’est une sacrée journée le mariage et une sacrée préparation où il ne faut avoir peur de rien, mais vraiment de rien… bouh !

 

mariage de pauline eglise

Pauline Bouckaert

  • Twitter
  • Facebook
  • Pinterest

Soyez le premier à commenter