Comment obtenir la même robe de mariée qu’Amal Alamuddin ?

Le week-end dernier, c’était le mariage tant attendu de George Clooney et Amal Alamuddin ! Réception luxueuse à Venise, photos publiées dans les magazines américains, robe de la mariée signée Oscar de la Renta… un vrai mariage de princesse ! Superbe d’ailleurs, la robe de la jolie avocate, vous ne trouvez pas ?

 

Mais les robes de grand créateur, ce n’est vraiment pas donné ! C’est pourquoi la designer Isabelle Armstrong propose une copie de la robe, à moindre coût, qui reste chère cependant… Tout comme l’originale, la robe « low cost » a un décolleté laissant apparaître les épaules et est entièrement recouverte de broderies. Petites différences : la robe est cintrée jusqu’à mi-cuisses puis évasée, alors que celle d’Oscar de la Renta était un petit moins près du corps, et la traîne de la copie est moins longue. D’après le magazine Vogue, la traîne très travaillée de la robe d’Amal était si lourde que sa petite fille aux fleurs ne pouvait pas la porter !

 

Et surtout, la « fausse » robe coûte 7 200 dollars (près de 5 700 euros). C’est une grosse somme, on vous l’accorde, mais dérisoire face au prix qu’a dépensé la femme de George Clooney pour la sienne, précise le Daily Mail.

 

Où se procurer la robe d’Isabelle Armstrong ? Elle sera disponible dans certains magasins de New York dès samedi. Comme la créatrice l’a indiqué dans un communiqué, Amal Alamuddinn a « une indéniable élégance, classique mais fashion » (on est d’accord !), et la robe de la chère et tendre de George Clooney était « notre partie préférée » des infos divulguées sur le mariage. La marque nous propose donc de devenir aussi « éblouissante » que la belle mariée (rien que ça !).

 

Regardez ci-dessous les deux robes en photo, celle de la marque d’Isabelle Armstrong et celle d’Amal dans sa robe prise par Annie Leibovitz (Vogue).

 

Copie par Isabelle Armstrong

Copie par Isabelle Armstrong

Robe Amal 2

Amal Alamuddin dans sa robe Oscar de la Renta

 

Que pensez-vous de cette initiative ?

Flora Lefèvre

Soyez le premier à commenter