7 choses qui m’effraient après le mariage

Plus la date de mon mariage approche, plus mon niveau de stress augmente. Pas vous ? Et malheureusement, ça n’ a pas l’air d’être sur le point de changer…Quand mon futur mari, qui fait quand même preuve d’une grande patience, m’a demandé pourquoi je paniquais pour le mariage, je suis restée muette. Pourquoi ? Parce que je n’y avais jamais réfléchi ! Le grand jour est prêt, tout est organisé, il sera comme moi, légèrement imparfait ! Mais comme je suis du genre à me torturer l’esprit, j’ai cherché une réponse à sa question. Et j’ai trouvé ! J’ai peur de « l’après mariage », une fois que toute l’euphorie dans laquelle je vis depuis deux ans va retomber. Mais que va-t-il se passer ?

 

Peur n°1 : M’ennuyer

Avec Chéri, nous avons choisi de nous marier deux ans après nos fiançailles. Voilà 24 mois que je pense mariage, que je vis mariage, que je mange mariage, que je respire mariage ! Dans 55 jours, ça sera mon grand jour. Ce qui veut dire que dans 56 jours, je ne vais plus rien avoir à faire.

 

ennui

 

Enfin pas tout à fait, j’ai toujours mes études, mon boulot, mon stage, ma vie, mais sans le mariage, j’ai peur de m’ennuyer. Il parait que certaines mariées vivent un « wedding blues », et j’ai peur que ça m’arrive. Alors je commence dès maintenant à préparer de nouveaux projets pour moi et pour nous. Le voyage de noces pourquoi pas hein ?

 

Peur n°2 : Divorcer de mes parents

Même si je sais que ça n’est pas obligatoire, j’ai choisi de prendre le nom de Chéri. Pour une raison simple, je trouve que ça consolide la création de « notre noyau familial ». Bref pour moi, c’est le fondement de notre famille !

Eh bien même si c’est mon choix, ça me fait peur ! J’ai la sensation de me détourner de mes origines et de mon histoire. Je sais, c’est un peu idiot, mais je n’y peux rien. Bon, après discussion avec mes parents, ils ne m’en voudront pas (ouf !), donc tout va bien !

 

family hug

 

 Peur n°3 : Former une famille, la mienne !

C’est quand même une sacrée pression. Je m’appuie sur mon schéma familial ? Celui de Chéri ? Non, en fait, je pense qu’on doit créer le nôtre. Mais est-ce que quelqu’un peut me dire comment on fait ? Je ne sais pas, peut-être qu’il existe un guide sur « comment créer sa petite famille » ? Apparemment non. Eh bien on va se débrouiller et se lancer ! Même pas peur.

 

calin famille

 

Peur n°4 : Rater notre voyage de noces

On n’arrive pas à se décider sur ce qu’on va faire, comment et où ? Étudiants mais stagiaires, nous n’avons que peu de vacances et donc peu de temps pour partir en lune de miel pour roucouler au soleil. En plus de ça, je rêve de buildings américains alors que Chéri rêve de sable blanc et d’eaux turquoises.

 

Finalement, nous partirons peut-être entre Noël et le Nouvel An. Au ski. Ou en fait non, au soleil. Sauf que le soleil à cette période là, c’est hors de prix si on s’imagine partir dans les îles. Alors voilà le résultat :  nous nous marions dans un mois et demi, et on a toujours pas choisi l’endroit où on fêtera notre mariage.

 

honeymoon

 

Peur n°5 : Que tout change entre nous

Dans les faits, je vais bientôt porter une belle alliance et avoir de jolis souvenirs plein la tête, gravés à jamais. Mais j’ai peur que ça change notre façon d’être ensemle. Je ne parle pas de fidélité, mais de la gestion de notre nouveau « statut ».

Certains couples vivent ensemble des années et en se mariant, cela change tout. C’est étrange, j’espère que ça ne nous arrivera pas. Enfin, j’en suis sûre.

transformation

 

 Peur n°6 : Devenir une adulte

Dans 6 mois, je vais fêter mon premier quart de siècle. 25 ans ! Je ne suis pas prête, je veux reste une petite fille, enfin pas trop petite non plus. Une fois mariée, je vais devenir une « Madame » qui aura un travail, qui paiera des impôts et qui s’achetera une maison.

 

C’est à la fois fascinant d’avoir de vraies responsabilités, et incroyablement angoissant. Mais je ne dois pas être là seule à avoir peur de ça, si ?

 

grandir

 

Peur n°7 : Trouver que nos souvenirs de mariage sont pourris

J’ai une totale confiance en ma photographe. Mais on n’est pas à l’abri que les enfants fassent des grimaces, que mamie ferme les yeux et que maman pose une question au moment de la photo ! Et si nos photos n’étaient pas bien ? Et que du coup, on n’ait aucun autre souvenir que notre mémoire. Ou alors, si les gens ne laissaient pas de jolis mots dans notre livre d’or ou ne s’amusaient pas ?

 

Je m’inquiète sûrement pour rien, mais j’ai le droit, je vais me marier.

 

desesperee

 

De toute façon, je peux m’inquiéter autant que je veux, ça ne changera rien. Alors, je souffle, je respire et je vais tout faire pour profiter de mon grand jour !

 

Zen

Pauline Bouckaert

  • Twitter
  • Facebook
  • Pinterest

Soyez le premier à commenter