5 raisons pour lesquelles je ne voulais pas d’un enterrement de vie de jeune fille extravagant

Dans la plupart des séries américaines que je regarde, dès qu’il est question d’enterrement de vie de jeune fille (EVJF), on a droit à des déguisements en tout genre, parfois super bizarres d’ailleurs, des activités abracadabrantes et une soirée en boite de nuit totalement ivres ! Moi, ce n’est pas mon délire, vraiment pas.

 

Et bien moi, j’ai dit non ! Pas à l’EVJF, je trouve que c’est une tradition plutôt sympa ok. Par contre, je ne voulais pas de tous ces excès et de tous ces chichis. Alors ni une, ni deux, j’ai pris ma sœur à part, c’est elle ma demoiselle d’honneur, et je lui ai clairement expliqué ce que je ne voulais pas de trucs complètement fous (et je ne voulais pas paniquer à l’idée de me retrouver dans un costume bizarre dans la rue).

 

 

l'objectif

 

Au moins, j’étais sûre de ne pas être déçue ! Après tout c’est ma journée, je ne voulais pas faire la bobine à ce moment-là, alors il fallait mieux que j’informe les super organisatrices !

 

Raison n°1 : Je n’avais pas encore fêté mes fiançailles avec mes copines

Depuis 8 mois, j’ai quitté ma belle ville natale qu’est Bordeaux, pour rejoindre la capitale et poursuivre mes études. Alors pour une fois, je voulais réunir toutes mes copines, parisiennes, comme bordelaises, pour un week-end de folie !

 

quand tu retrouves tes copines

 

Entre déménagement, études, et mes copines qui rentrent dans la vie active, je n’avais pas trouvé une soirée pour les réunir et fêter mon futur mariage. C’était enfin l’occasion de le faire.

 

Raison n°2 : Les déguisement ce n’est vraiment pas mon truc

Je ne sais pas pour vous les filles, mais moi, l’idée de finir maquiller comme une enfant de 3 ans qui a piqué le maquillage de sa mère, déguisée en bébé ou en poulet, ça ne me fait pas, mais alors pas du tout rêver. Je me sens plutôt mal à l’aise.

 

deguisement ridicule

 

A vrai dire, je ne vois pas le rapport entre déguisements ridicules et mariage à venir ! Du coup, pour quand même créer un effet de groupe, mes « témouines » (c’est comme ça que j’appelle mes témoins d’amour), avaient prévu de jolies couronnes de fleurs de toutes les couleurs pour mes 6 copines présentes et une couronne de fleurs blanches pour moi. Chic et romantique, exactement ce que j’aime. Merci les filles, vous êtes au top !

 

enterrement de vie de jeune fille de pauline temoignage

 

Raison n°3 : Mon but, c’est rigoler, pas « profiter une dernière fois »

Attention, je ne dis pas que toutes les futures mariées se lâchent et vive leur « dernière nuit de célibat » dans la débauche la plus totale. Je ne dis pas non plus que je suis contre les stripteaseurs, j’ai eu droit au mien !

 

striptease

 

Je dis juste que lécher de la chantilly sur le corps d’un autre mec que le mien, ça ne me donne pas l’impression de profiter de ma dernière soirée, ce n’est juste pas mon délire pour le coup.

 

Raison n°4 : Je voulais un EVJF qui me ressemble

Pour garder un effet de surprise, je n’ai rien demandé de spécial. J’ai simplement précisé à mes deux témoins ce que je ne voulais pas. De la simplicité, quelques bières avec mes copines, un peu de champagne (parce que je suis une princesse) et de nombreux fous rires.

 

champagne

 

Après, je leur ai simplement fait confiance, elles me connaissent (normalement) bien assez !

 

Raison n°5 : C’était l’occasion de faire des choses que je n’ai jamais pu faire avant

J’ai eu raison de croire en elles ! Après un déjeuner dans l’un des nombreux marchés couverts parisiens, direction une salle de doublage de films où nous avons passé deux heures à réécrire l’histoire d’un vieux film de science-fiction. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça faisait un moment que je n’avais pas autant rigolé !

 

fourire copines

 

Ensuite, petit verre au bar de l’auberge de jeunesse où nous dormions, on enfile une robe, des talons et on file au restaurant ! Attention, restaurant spécial enterrement de vie de jeune fille : bar, boite de nuit et club de striptease !

 

Rentrées à 4 heures du matin, je dois reconnaitre que, même si un cours de cuisine, c’était absolument génial comme idée pour une gourmande comme moi, tripoter des gambas à 10 heures du matin encore pleine de champagne et de vin, ça n’a pas été que simple. Les photos de cette journée sont censurées désolée !

 

le lendemain de ton EVJF

 

En tout cas, c’est il est certain que ce week-end restera dans les mémoires (ou pas), et que je n’aurai pas pu rêver mieux ! Alors un conseil, ne cherchez pas à tout diriger mais n’hésitez pas à aiguiller vos témoins sur ce que vous ne voulez pas !

Pauline Bouckaert

  • Twitter
  • Facebook
  • Pinterest

Soyez le premier à commenter