Strip-teaser, la Baule et soirée crêpes : Nora Hamzawi décrit l’EVJF avec mordant

Un EVJF ? Contrairement à ce que le sigle pourrait laisser croire, ce n’est pas une « entreprise de BTP », mais « 10 nanas hystériques avec des déguisements absurdes et du PQ rose dans les cheveux », à mi-chemin entre « un bizutage d’école de médecine et une Anglaise dans un pub »…. C’est en tout cas le portrait acéré que Nora Hamzawi, chroniqueuse pour la Bande Originale (sur France Inter), en a dressé. Tout juste revenue d’un enterrement de vie de jeune fille, elle l’a affirmé sans détour : c’était l’enfer !

Il faut dire que la destination choisie pour celui-ci n’est pas des plus glamour : La Baule (oui ça peut être cool) mais en hors saison, soit, d’après Nora, une moyenne d’âge d’environ 93 ans. De la crêperie pittoresque à la surexcitation des participantes, en passant par René, l’honnête strip-teaseur de 63 ans, elle dévoile tout, avec un humour piquant mais savoureux !

 

 

 

ValentineD

Soyez le premier à commenter