Elle a dit « oui ! » à la 148ème demande en mariage

Il a fallu 148 demandes en mariage pour que Claire Bramley accepte d’épouser Ray Smith. Non, rien à voir avec un refus, la jeune Britannique n’était tout simplement pas au courant que Monsieur cherchait à faire sa demande. On vous explique.

 

Une demande en mariage farfelue

Depuis le 31 juillet 2015, Ray Smith souhaitait demander sa petite amie en mariage. Alors, histoire de faire dans l’originalité, le jeune Britannique s’est pris en photo avec elle chaque jour durant cinq mois, et ce depuis ce fameux 31 juillet. Et sur chaque photo, il lui demandait sa main grâce au petit papier où était écrit « Veux-tu m’épouser ? »qu’on voit apparaître. Il a ensuite mis toutes les photos dans une vidéo, afin de lui montrer le 25 décembre 2015. Un beau cadeau de Noël n’est ce pas ?

 

148 demandes en mariage

Interviewé par le site anglais Mirror, Ray Smith raconte ce qu’aurait dû être la véritable demande en mariage : « Je pensais faire ma demande dans une montgolfière, mais en juin, on a appris que Claire attendait un bébé, j’ai dû réfléchir à un autre moyen romantique de la demander en mariage. »

 

Alors, durant 148 jours, Ray Smith lui a demandé sa main, sans qu’elle ne se rende compte de quoi que ce soit. Enceinte, elle pensait qu’il photographiait le développement de sa grossesse. Il a alors déclaré : « Je lui ai dit que je prenais des selfies pour suivre l’évolution de sa grossesse ». Et afin d’être sûr que sa surprise ne tombe pas à l’eau : « Je prenais toujours plusieurs photos, avec et sans la carte, comme ça, je pouvais choisir lesquelles lui montrer ».

 

Le 25 décembre, il lui a montré la vidéo

Dans le genre romantique, Ray Smith  se tient à la première place. Il a montré sa vidéo de demande en mariage le jour de Noël. Au site anglais Metro UK, la jeune femme, à présent enceinte de huit mois a déclaré, avec une voix qu’on imagine remplie d’émotion : « Il m’a dit qu’il prenait des photos en souvenir pour le bébé, alors je l’ai laissé s’en occuper. (…) J’ai dit oui immédiatement, je n’avais pas besoin de réfléchir ». Ce qui est certain, c’est qu’elle a été bien plus rapide que lui pour répondre.

 

 

Claryce Dieuleveux

Soyez le premier à commenter