La tendance « Trash the dress » : on aime ou on n’aime pas ?

Un mariage, c’est beau, c’est plein de joie et d’émotions, grandiose et, forcément, à votre image ! Tous sont exceptionnels, mais aucun ne se ressemble. Et tous ses éléments sont uniques, comme votre robe de mariée. Dans cet article, nous allons d’ailleurs nous intéresser à cette fameuse robe, mais pas de n’importe quelle manière : nous allons nous préoccuper de leur sort, une fois que le plus beau jour de votre vie est derrière vous. Appelée « trash the dress », le succès de cette tendance est tout récent. Focus sur un concept qui détonne mais qui séduit de plus en plus.

Qu’est-ce que la tendance du « trash the dress » ?

Cette tendance – traduite littéralement par « bousille ta robe » en français – viendrait des États-Unis, et aurait été introduite par le photographe John Michael Cooper, à partir de 2001. Ce concept consiste à mettre en scène son élégante tenue de mariée dans un environnement décalé, contradictoire à sa fonction première. Les contrastes avant/après sont d’ailleurs saisissants. John Michael Cooper aurait proposé ce concept à ses clients, lassé de faire toujours les mêmes photos de mariage. Cette idée très originale a rapidement eu du succès, et pris de l’ampleur. En effet, grâce à ses multiples facettes, la tendance permet de nombreuses possibilités. Malgré tout, elle reste assez controversée. Tous les couples ne sont en effet pas prêts à franchir le cap !

Le « trash the dress » reste pourtant une belle opportunité d’agrémenter son album photo avec un soupçon, ou même deux, d’originalité. Cela permet également de garder un souvenir indélébile de votre mariage. Après tout, votre tenue est sans conteste un témoin à part entière de votre union !

« Trash the dress »… Mais pourquoi faire ?

On le sait : ces Messieurs ont un avantage indéniable sur nous, celui de pouvoir reporter leur tenue de marié après le jour J. Bien sûr, s’il s’agit d’un smoking à veste queue de pie, c’est assez difficile de s’imaginer le remettre dans la vie quotidienne. Mais un magnifique costume sur-mesure peut facilement être réutilisé, à l’occasion de mariages d’amis ou lors de vos propres anniversaires de mariage ! Les occasions ne manqueront pas. En revanche, pour nous Mesdames, la chose se complique. Certaines ont rêvé de leur robe de mariée depuis leur plus jeune âge. Que l’on ait jeté son dévolu sur une robe courte, longue, sirène, avec de la dentelle ou du satin, du tulle, ou encore une traîne, nous avons toute cette fameuse « robe de nos rêves » dans nos esprits… Et certaines ont même réussi à l’acquérir. Mais voilà, que faire de cette magnifique pièce unique, à la suite de son Big Day ? Les options sont diverses :

– La vendre (option crève cœur, mais envisageable)

– La louer (ce qui demande une certaine logistique mais reste faisable)

– La donner (dans un élan de générosité absolue)

– La garder (dans un placard, scrupuleusement conservée dans une housse et prête à être ressortie en cas de grande nostalgie)

Ou bien encore…

– La garder (mais dans une wedding shadow box en verre, accrochée dans votre dressing pour toujours avoir un œil dessus)
Et, enfin notre sujet du jour :

– La rendre complètement décalée, ou même la détruire avec la méthode du « trash the dress »

En effet, vous l’avez rêvée, cherchée, trouvée, mais malheureusement portée qu’une seule et unique journée (toujours trop courte). Alors, pourquoi ne pas l’honorer ? Pour les plus créatives, déjantées et originales d’entre vous, voici donc une sympathique activité à réaliser en couple ou en famille.

La robe peut être mouillée (attention, votre robe étant déjà lourde et encombrante sèche, je vous laisse imaginer son poids une fois mouillée : restez prudentes), mais aussi salie, déchirée, détruite, voire même brûlée pour les plus passionnées. Avec ou sans son chéri, on s’amuse donc à la transformer. A la plage, on se roule dans le sable, on se jette avec dans la mer. En forêt, on se roule dans la boue, on grimpe aux arbres ou on se jette dans les feuilles mortes. On peut aussi imaginer de la transformer à la montagne, à la campagne… Et il y a évidemment bien d’autres possibilités, autant, ou presque, qu’il existe de robes de mariée ! Enfin, si vous avez des enfants, c’est encore plus amusant. Pourquoi ne pas les faire participer ? Armez-vous de peinture, de feutres, et laissez leur créativité s’exprimer. Bombes de poudre colorée ou à graffiti, peinture. Je suis certaine que les idées fuseront.

Voici quelques-uns de nos exemples de « trash the dress » coups de cœur :

Une tendance controversée ?

Cette mode laissera certaines complètement révoltées, et c’est compréhensible. Comment peut-on se ruiner, pour finalement mettre dans cet état une parure d’un montant pareil ? C’est là qu’intervient le, « on aime ou on n’aime pas ». Ce qui est certain, c’est que dans votre album de mariage, aux côtés de vos belles photos de couple et de famille, vous pourrez maintenant intégrer en dernière page vos photos de « Trash the dress » : effet garanti ! Certains de vos proches riront en les contemplant, d’autre grimaceront, mais une chose est sûre ; aucun d’eux ne restera insensible. Alors si cette tendance vous plaît, n’hésitez pas et faites vous plaisir. Souvenez-vous d’une chose : Éclatez-vous !

Article écrit par Marine Pichot, Ecole Jaëlys.

Je trouve ma robe !

La Redac de Mariage.com

Soyez le premier à commenter