7 choses à savoir avant de signer le contrat pour la salle de réception

Vous allez vous dire Oui, et vous partez joyeusement en quête de votre salle de réception à présent. L’objectif : trouvez la salle de vos rêves mais attention à bien suivre nos conseils avant de vous engager. Que faut-il savoir avant de signer le contrat avec votre prestataire ? On vous dit tout !

 

 

Une salle de réception adaptée aux besoins des mariés

Lors de vos recherches, vous trouverez un large choix de lieux de réception de mariage allant du château, au gîte en passant par l’hôtel ou le domaine. Lors de votre visite, vous devrez bien sûr vous assurer que la capacité de la salle est suffisante par rapport à votre nombre d’invités, mais aussi vérifier que le style est conforme à vos envies et thème de votre mariage. Inutile de choisir un château si vous rêvez d’un mariage bohème chic avec de grandes tablées en extérieur par exemple…

 

Le contrat pour la salle de réception : que doit-on vérifier avant de s’engager ?

Comme dans toute relation entre particuliers et professionnels, un contrat de location doit vous être proposé. Il doit reprendre au-delà des coordonnées des deux parties, la date et les horaires de la location, mais aussi détailler ce qui est inclus comme :
• la ou les salle(s) extérieure(s)
• l’accès et l’équipement traiteur (office, accès à l’eau, électricité)
• les extérieurs accessibles (jardins, parkings…)
• le mobilier éventuellement (tables et chaises mises à disposition)
• s’il y a des hébergements, la description de ces derniers avec les modalités de réservation, et le détail de prix par hébergement

 

Comment peut-on être couvert dans le cadre de notre location de salle ?

Premièrement, sachez que les salles exigent en général la fourniture d’un contrat assurance responsabilité civile qui vous couvrira en cas de dommages causés par vous ou un tiers. Cela peut être la détérioration d’une partie de la salle, mais aussi en cas d’incendie, ou encore de dégâts des eaux qui pourraient être causés lors de la réception. Il est important de savoir qu’en tant que loueur vous êtes considéré comme organisateur de l’événement, et de ce fait votre responsabilité est engagée auprès de la salle aussi pour les autres prestataires qui y interviendront. Prenez donc soin de choisir des prestataires professionnels et vers qui vous pourrez vous retourner en cas de problème.

 

Quelle solution en cas d’annulation ?

Votre contrat de location de salle doit vous informer des conditions d’annulation. Que ce soit un cas de force majeure, de séparation (on ne vous le souhaite pas !), de report de date, ou bien encore à cause d’un imprévu côté salle (catastrophe naturelle, fermeture administrative), vous devez être informé de vos droits. Des assurances spécialisées dans le mariage peuvent vous protéger en minimisant les pertes financières liées à la rupture d’un contrat avec une salle, ou un autre prestataire. Pensez-y avant de vous engager.

 

Et pour le règlement : comment procède-t-on ?

Tout d’abord, le prix de location et les modalités de règlement doivent bien obligatoirement apparaître sur votre contrat. Cela correspond aux dates d’échéances avec les montants, mais aussi les modes de règlements acceptés (chèques, virements, espèces..). La salle va probablement vous demander un dépôt de garantie ou caution, le montant doit être indiqué, et c’est une information à vérifier avant de signer votre contrat de location mariage.

 

Ma salle de réception de mariage offre un service clé en main, est-ce une bonne idée ?

Si vous choisissez une salle avec service clé en main, c’est-à-dire qui vous propose tout ou une partie de l’organisation de votre mariage, vous devrez veiller aux points suivants :
• appliquent-ils un droit de bouchon sur les bouteilles de vin et de champagne ?
• quels sont les forfaits proposés par leurs prestataires ?
• le forfait ménage est-il inclus dans la location, ou est-ce à vos soins ?
• un agent de sécurité est-il imposé ?
• des frais supplémentaires sont-ils appliqués si vous souhaitez disposer de la salle avant pour la décoration ?

 

En bref, autant de points à valider avec la salle en amont pour éviter les mauvaises surprises.

 

Je rêve de faire un feu d’artifice le Jour J, ai-je le droit ?

Cela doit être mentionné dans votre contrat de location de salle. Les activités et objets autorisés et interdits au sein du lieu comme les feux d’artifice, lâcher de ballon, arrivée en hélicoptère, et même l’utilisation de matériel non biodégradable doivent être détaillés. En cas de doute, vérifiez l’accord du propriétaire avant de réserver quoi que ce soit, sous peine de refus le Jour J ou de voir votre dépôt de garantie s’envoler…

 

Vous pouvez maintenant partir sereins vers la recherche de votre salle de mariage grâce à nos conseils de pro ! N’hésitez pas à consulter notre annuaire de prestataires pour dénicher votre joli lieu de réception !

Soyez le premier à commenter