6 choses à savoir absolument sur le droit de bouchon

Il y a une chose à laquelle on ne pense pas forcément lorsque l’on choisit son lieu de réception et qui possède pourtant une grande importance : le droit de bouchon. De quoi on parle là ? Lorsque vous voulez faire votre réception de mariage dans un domaine, viticole par exemple et qui produit son propre vin, il vous sera très certainement proposé de servir ce vin à votre mariage. Si vous voulez au contraire choisir un autre vin, vous devrez alors payer un droit de bouchon au propriétaire. D’où l’importance de se renseigner au moment de sélectionner votre lieu de réception sur les différents prix, savoir s’il y a un droit de bouchon ou pas… Blandine Augen, wedding planner pour l’agence Ailes & Zen Evénements, nous donne 6 informations précieuses à connaître à propos du droit de bouchon.

 

Le droit de bouchon : cela ne concerne pas uniquement les domaines

Si vous pensiez éviter tous les problèmes en évitant les domaines et notamment les domaines viticoles, détrompez-vous ! Les droits de bouchon peuvent également concerner les restaurants et les hôtels. Il faut toujours poser la question avant d’aller visiter un lieu de réception, quel qu’il soit. Cependant, les salles des fêtes sont quant à elles des valeurs sûres sur ce point. Puisqu’elles sont communales, on ne peut pas vous demander de payer un droit de bouchon. Aussi, même si c’est très rare, les traiteurs peuvent aussi vous en demander un s’ils proposent des vins ou autres alcools et que vous désirez vous fournir ailleurs. Cela reste néanmoins une exception et mieux vaut fuir ces traiteurs.

 

Les prix peuvent grimper très vite

Les prix sont vraiment très variables et chaque domaine impose plus ou moins ses prix. En général, les prix oscillent entre 1,50 euros par bouteille et 15 euros. Si ce prix est si élevé, autant vous dire que prendre les bouteilles proposées par le domaine sera une solution plus économique ou bien, qu’il vaut mieux changer de lieu de réception. En effet, cela fait partie des petites factures cachées qui finissent par doubler votre budget alcool.

 

Prix par bouteille ou par invité : comment faire le calcul avec le droit du bouchon pour un mariage ?

Il y a plusieurs façons de calculer le montant du droit de bouchon. A l’origine, on appelle « le droit de bouchon » ainsi car, le lendemain des festivités, les propriétaires demandent à récupérer tous les bouchons des bouteilles, qu’ils comptent, et calculent donc le prix final en multipliant par le nombre de bouteilles consommées. Mais désormais (et sans doute pour éviter quelques petites fraudes…) on calcule de plus en plus le prix par rapport au nombre d’invités. Par exemple, un droit de bouchon à 3 euros par invité, pour 100 invités, vous reviendra donc à 300 euros.

Le droit de bouchon dépend aussi des régions

Si vous organisez votre mariage dans une région fortement viticole, évidemment vous aurez plus de risques de tomber sur un lieu de réception qui demande un droit de bouchon. Par exemple, ils sont très nombreux en Bourgogne ou en Gironde. Mais à l’inverse, dans la Creuse par exemple, vous en trouverez bien moins. Cela est aussi une donnée à retenir avant de choisir où se marier.

 

Vous pouvez être obligé de choisir l’alcool proposé pour votre mariage

Si certains lieux de réception demandent un droit de bouchon, pour d’autres il est formellement interdit de faire entrer de l’alcool chez eux. Vous serez donc obligé de composer avec les alcools qu’ils vous proposent, sans espoir de vous fournir ailleurs. Bon, avant de fuir à grands pas, sachez que cela peut aussi être une bonne affaire. Si le prix des alcools est à votre convenance, cela peut être même plus pratique de vous fournir sur place. Pour cela, petite astuce, au moment de visiter ce lieu de réception, demandez à mettre en place une dégustation de plusieurs vins pour être sûr de votre choix.

 

Un droit de bouchon sur certains alcools et pas d’autres : ah oui ?

Sachez que dans la plupart des cas, le droit de bouchon ne s’applique pas à tous les alcools mais juste à certains. Par exemple, si le domaine dans lequel vous voulez faire votre réception de mariage ne vous propose que du vin rouge, ils ne pourront pas vous facturer la présence de vin blanc ou de champagne puisque eux n’en proposent pas. Vous pourrez, par contre, être obligé de leur acheter quelques bouteilles de vin rouge. Aussi, dans d’autres régions, comme en Champagne par exemple, cela s’appliquera à l’inverse sur le champagne mais ils ne pourront pas vous faire payer un droit de bouchon sur les vins par exemple.

 

 

https://www.mariage.com/prestataire-mariage/listing/ailes-et-zen-evenements

SuzannePirazzi

    Soyez le premier à commenter