Traditions de mariage : découvrez les coutumes les plus insolites à travers le monde

Plus originales que le lancer du bouquet ou bien le riz sur les mariés à la sortie de la cérémonie, voici 15 traditions de mariage insolites, venues d’ailleurs. Les mariages sont de grands moments d’émotion et aux quatre coins du monde, toutes les cérémonies ne se déroulent pas forcément de la même manière et selon les mêmes rites et traditions. En effet, chaque pays possède ses propres coutumes et parfois, elles peuvent s’avérer plus que surprenantes ! Faisons donc un joli tour d’horizon des pratiques les plus insolites…

 

Ça se passe en Europe

En Ecosse

Dans les Highlands, une des traditions consiste à placer la future mariée dans une mauvaise position. Aussi appelé le « noircissement de la mariée », ce rituel consiste à balancer de la mélasse, autrement dit un liquide noir très collant, car il est à base de canne à sucre. Cette tradition sert à éloigner les mauvais esprits de l’union sacrée du couple.

En Russie

La Russie est un pays particulièrement superstitieux. C’est pourquoi la demande en mariage est loin de faire exception à la règle. Ainsi les demandes doivent se faire impérativement un jour impair. A cela deux jours sont également à bannir en semaine : le mercredi et le vendredi. Un mois est également à bannir : mai ! Pourquoi ? Le mot ressemble fortement au verbe souffrir en russe. Dernière petite tradition un peu insolite, lors des festivités il est d’usage de porter un toast aux mariés en descendant un shot de vodka que l’on jette par-dessus son épaule une fois fini.

Au Danemark

Les Danois sont pourrait-on dire, dans le partage. A coup sûr ! Lors de la cérémonie de mariage, chaque invité a le droit d’embrasser les mariés sur la bouche ! Un deal est alors créé. Un bisou contre un trou dans les chaussettes ! Eh oui, un petit trou est à faire dans la chaussette droite en contrepartie, en signe de fidélité. C’est sûr qu’on a déjà vu plus séduisant qu’un orteil qui sort de la chaussette.

En Laponie

En Laponie, le père ne donnera la main de sa fille qu’à un fiancé qui aura partagé bon nombre de bouteilles d’eau-de-vie. La quantité d’alcool apportée, qu’on appelle aussi « vin des amants », est représentative de l’amour porté à la douce. Plus le fiancé apportera de bouteilles plus son amour pour sa fiancée sera sincère et grand. Une bonne raison pour les pères de laisser traîner sa réponse au futur fiancé.

En Grèce

Il existe la « Money Dance » ! Le concept est simple. Dans certaines régions grecques, des billets de monnaie sont accrochés sur la robe de la mariée pour assurer au couple santé, prospérité et richesse.

En Allemagne

Pour les Allemands, la complicité est au cœur et est essentielle au sein du couple. La symbolique tient aussi une part très importante dans les croyances urbaines. C’est pour cela qu’avant le mariage, l’entourage casse un grand nombre de plats et de vaisselle que les mariés devront recoller et nettoyer. Une tradition qui représente l’adversité face à laquelle les mariés devront se confronter. Leur cohésion de couple sera testée après le mariage en leur faisant scier un tronc d’arbre pour tester leur entente et leur coordination.

 

En République Tchèque

Dans de nombreuses cultures, à la sortie de l’église, de la mairie ou de la cérémonie laïque, les invités jettent des grains de riz ou encore des pétales de fleurs. En République Tchèque, le lancer traditionnel est à base de petits pois ! Chacun ses classiques !

En Irlande

Traditionnellement, c’est à l’homme qu’il revient de faire la demande en mariage. Mais en Irlande, les femmes sont autorisées à poser la fameuse question dans une circonstance précise : lors d’une année bissextile ! En cas de refus, la malheureuse se verra offrir une paire de gants par l’interrogé. Cette tradition fait d’ailleurs l’objet d’un superbe film romantique Donne moi ta main avec Amy Adams et Matthew Goode qu’on vous recommande !

 

Ça se passe en Asie

Au Tibet

La famille du marié tibétain doit donner une dot à la famille de sa future moitié. Sauf qu’au lieu d’offrir de l’argent ou autres, la dot en question n’est autre qu’une femelle yak ! Le nom de cette tradition insolite : « le prix du lait ». En contrepartie la mariée recevra une tasse de yaourt dont elle devra jeter quelques gouttes vers le ciel lors de la cérémonie. Cette deuxième tradition est quant à elle appelée le « yaourt du serment » et est en fait une offrande à Bouddha pour recevoir sa bénédiction sur le mariage.

En Inde

Les astres tiennent une place majeure dans la culture indienne. Ainsi, c’est en les consultant que la date et l’heure du mariage seront fixées. Le grand jour arrivé, c’est toute une série de rituels qui sont effectués souvent pendant de longues heures : invocation de Ganesh, cérémonies purificatrices, bains, invocations de Shiva et Pârvatî, consécration des kanganams (bracelets), hommage aux parents, sept sauts autour du feu…

Au Japon

Au Japon, lors d’un mariage shintoïste il existe la tradition du San-San-Kudo, ce qui se traduit littéralement par « Voie du Trois, Trois, Neuf fois », trois et neuf étant des chiffres porte-bonheur. Les époux doivent donc boire chacun trois gorgées de saké froid dans trois tasses. Ce n’est pas tout pour la mariée qui doit se plier à une autre contrainte. Celle-ci devra porter une superposition de kimonos qui peut aller jusqu’à douze couches !

A Java

Sur l’île de Java c’est l’administration qu’il faudra payer  pour avoir la possibilité de se marier et le jour que l’on veut ! Seulement la monnaie utilisée n’est pas commune. En effet, les futurs mariés doivent payer en queue de souris l’administration pour pourvoir se marier : 25 au total ! Cette tradition a été créée au départ pour pallier les invasions de souris qui menaçaient les récoltes de riz.

 

En Corée

C’est certainement une des traditions les plus insolites au monde. En Corée du Sud, à la fin de la cérémonie, les amis du marié enlèvent ses chaussettes, fixent ses chevilles avec une corde et commencent à frapper les pieds avec un poisson. Le but de cette tradition : préparer le marié à sa première nuit d’homme marié…

 

Ça se passe en Afrique

Au Kenya

Lors d’un mariage « Masaï », le père donne sa bénédiction de façon assez insolite. En effet, il bénit sa fille en lui crachant sur la tête de même que sur la poitrine. Ici, le fait de cracher est une véritable bénédiction puisqu’elle doit apporter la fortune et la chance au futur couple. Généralement, cela se produit également lorsqu’il y a une naissance dans le village.

 

Autre tradition kényane, après le mariage, le mari doit porter pendant un mois des habits féminins. Pourquoi ? Tout simplement pour lui faire prendre conscience du poids des conventions qui se trouvent sur les épaules de sa femme.

A Bornéo

A Bornéo et plus précisément dans les tribus de Tidong au Nord, les jeunes époux ne peuvent pas utiliser la salle de bains pendant 3 jours et 3 nuits dans les jours qui suivent leur mariage. Cette tradition consiste à porter chance au futur couple et si l’un des deux eux déroge à la règle, on dit que le couple sera voué à l’échec.

 

 

Soyez le premier à commenter