Après la demande, la course aux préparatifs se poursuit pour Barbara !

Eh oui, moi qui pensait avoir le temps de trouver les différents prestataires de notre mariage… C’est raté ! Petit récapitulatif les amies : la date est déposée à la mairie et à l’église ! C’est déjà le plus important et c’est la première chose à faire. La salle de réception, check… Avec un gros coup de chance car c’est le dernier week-end qui leur restait de disponible ! D’ailleurs, c’était moins une… Surtout à cause de notre contrainte première : loger tous nos convives étant donné qu’ils descendent tous de Bretagne ! Bref, les aventures continuent les amies !

 

Le thème du mariage

Ce sera, ce sera…. :  « So Chic and Romantic », un joli mariage à l’anglaise. Les points principaux bouclés donc, il me reste désormais une interminable liste de choses et d’autres, de détails et de contraintes à régler …. Je pense que toutes les futures mariées me rejoignent sur ce point là. Une chose est sûre, l’organisation d’un mariage demande un travail de dingue et une rigueur absolue ! N’est-ce pas ?

 

C’est l’heure des essayages de la robe !

« LE » moment que toutes les futures mariées attendent avec impatience : essayer sa robe de mariée.  Pour ma part c’est un moment que j’ai appréhendé, la peur de me tromper de robe, la peur de ne pas trouver celle dont je rêve…  Je suis pourtant partie avec un extraordinaire avantage en gagnant un bon d’achat dans la boutique Berthet Mariage d’Ambérieu en Bugey (commune de la région Rhône-Alpes ), un bon que j’ai gagné au salon du mariage d’Isabelle. Je les remercie d’ailleurs de leur accueil et de leurs conseils !

Étant très attachée aux traditions, je demande bien évidemment à ma chère maman et à mes témoins de venir aux essayages avec moi. Ces derniers se sont parfaitement déroulés et étonnamment « LA » robe qui sera  mienne pour le grand jour ne m’attirait pas plus que cela sur le cintre…. Comme quoi il ne faut jamais se fier aux idées préconçues ! Puis comme on me l’a si bien dit : « Quand on fait pleurer maman c’est assurément que c’est la bonne ! ».

Suite des essayages mais cette fois-ci pour mon chéri. Lui aussi a trouvé son bonheur dans cette boutique, accompagné de ma future belle-mère. Malheureusement, je devrai attendre août pour en savoir plus… C’est long !

 

La suite s’il vous plait !

Faisons donc une petit check liste : désormais, il me reste le traiteur, la décoration, les fleurs, l’animation, les faire-parts, les alliances et j’en passe ! Piouf ! Concernant les faire-parts, c’est une occasion de faire participer la famille car ce sera une cousine de mon futur époux, graphiste de métier, qui en sera chargé. Quant à la musique, idem. Nous avons la chance d’avoir quelqu’un qui chante merveilleusement bien au sein de notre famille. Ainsi, c’est l’occasion parfaite pour personnaliser totalement ce moment. L’idéal serait que chacun puisse apporter quelque chose à cette journée, rien de plus beau et de plus authentique !

Pour le choix du traiteur, cela reste une décision difficile à prendre. Il faut réellement étudier chaque détail et cela prend du temps ! Et pour ce qui est de la décoration, nous avons décidé de faire appel à une wedding planner car il n’est pas à notre avantage d’investir dans l’achat de la totalité de la décoration. Cela serait beaucoup trop lourd financièrement étant donné que notre salle de réception fait quand même 150 m2 et que nous avons deux terrasses supplémentaires à décorer.

 

Et ma coiffeuse ?

Check ! J’ai trouvé !  Mais je suis bien obligée, elle est tellement demandée qu’il fallait que je me presse un peu.

Vous savez presque tout, et pourtant ce n’est que le début ! Car mes aventures ne sont pas terminées, loin de là. Suite au prochain épisode les amies. Nous allons désormais nous attaquer aux détails, comme des cours de danse pour le futur marié ! Ça va swinguer !

 

 

mariage barbara vitrani

Barbara Vitrani

Un petit bout de femme, idéaliste et rêveuse présente sur Mariage.com pour partager avec vous, mes amies, mes aventures de wonder future mariée !

Soyez le premier à commenter