5 règles d’or pour trouver la salle de réception de son mariage

Dénicher la salle idéale qui abritera votre réception de mariage demande un plan d’action bien précis. Et cette quête commence un an, voire deux, avant le jour J ! Alors let’s go !

salle de reception

On définit le style de la salle de réception

Organiser un mariage, c’est raconter une histoire. Celle qui vous ressemble ou qui vous fait rêver. C’est pourquoi la salle est primordiale : c’est elle qui donnera le ton de votre réception. Ainsi, les plus romantiques, qui aiment les contes de fées, se dirigeront vers un château ou un manoir. Ces lieux chargés d’histoire se suffisent souvent à eux-mêmes et exigent peu de décoration. Les âmes bucoliques opteront davantage pour des endroits proches de la nature : une ferme, une auberge, une grange…Ces écrins de verdure apporteront une note de décontraction à votre mariage.

Les couples urbains craqueront pour un palace étoilé de leur ville préférée, une galerie d’art, un bar ou un resto branché. Des espaces trendy pour les amoureux de la « city life » ! Les amoureux de l’insolite préféreront dénicher un endroit secret ou rarement privatisé : un cirque, une yourte géante, le toit d’un gratte-ciel…L’essentiel ici est de surprendre les invités.

On sait où chercher sa salle de réception

Commencez par déterminer la zone géographique où vous souhaitez organiser votre réception. Mais attention, plus éloignée de chez vous sera la salle et plus compliquée et coûteuse pourra être l’organisation ; car vous devez prévoir plusieurs allers-retours avant le jour J pour valider tous les détails. Faites un tour sur l’annuaire de Mariage.com qui répertorie les lieux par département et par style, prenez contact avec les offices de tourisme… et promenez-vous !

On se fixe un budget pour la location de la salle du mariage

Le prix dépendra notamment de la superficie de la salle, qui sera établie selon votre nombre d’invités. Pour un dîner de mariage assis, il faut compter au moins 1m² par personne et, pour une soirée dansante et/ou un buffet, 1m50². Bien évidemment, une salle communale ne sera pas aussi onéreuse que la privatisation d’un monument classé ! Mais attention, il faudra penser aux dépenses supplémentaires et incompressibles : location de matériel, matériel, mobilier, éclairages, sanitaires, décoration… La liste est longue !

On maîtrise la paperasse du mariage

  • Le contrat de location : il devra indiquer précisément ce que comprend le tarif de la salle avec les horaires.
  • Une assurance : Renseignez-vous auprès de votre organisme habituel pour savoir si vous êtes déjà couverts en cas de pépin. Par sécurité, vous pouvez également contracter une « assurance annulation » si vous êtes amenés à renoncer à vos projets.

On pose les bonnes questions avant de louer la salle de réception du mariage

  •  Quelle est la capacité maximale de la salle ?
  •      Peut-on organiser le cocktail à l’extérieur et quid en cas d’intempéries ?
  •     Les autres prestataires sont-ils imposés ?
  •     Est-ce qu’un parking est prévu ?
  •     Est-il possible d’organiser un lendemain de mariage ?
  •     Quelles sont les modalités de paiement ?

Ferrere Vanessa

Tombée dans le chaudron du mariage, quand je me mets en mode "recherche de bonnes idées" pour mes lectrices, plus rien ne m'arrête. Reine de la débrouillardise, je pioche sans cesse à droite, à gauche, pour vous aider à mettre en scène le plus beau jour de votre vie et pour faire de Mariage.com votre nouveau meilleur ami au quotidien !

  • Twitter
  • Facebook
  • Pinterest

Soyez le premier à commenter