La tendance « Trash the dress » décryptée par presQue Mariés

Trash the dress… Can you repeat please ? Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Littéralement : «Bousille ta robe» dans la langue de Molière. Née aux États-Unis, le Trash the dress est une tendance déjantée qui consiste à salir ou esquinter sa belle robe de mariée. Non ! Il y a des filles qui osent ? Laurianne Ripé, Wedding Planner chez presQue Mariés,  nous raconte comment se déroule cette séance photo pas comme les autres, et qui pourrait peut-être susciter votre intérêt… Intéressées les filles ?

 

trash the dress 1

Que signifie Trash the dress ?

L’expression « Trash the dress » est un néologisme anglais qui désigne une tendance venue des États-Unis pour immortaliser un mariage par des photographies décalées. Le principe est simple. Il s’agit de salir sa robe ou l’esquinter de la façon la plus originale possible lors d’une séance photo déjantée. Voilà une occasion de revêtir sa robe de mariée si chèrement acquise et d’en détourner les codes avec dérision.

 

En pratique en quoi consiste la tendance Trash the dress ?

Très en vogue, le Trash the Dress est une séance photo ou une séance vidéo qui se déroule après le mariage où tout est permis, où l’on ose et où l’on ne se pose pas la question : « Comment ne pas salir ou accrocher ma belle robe ? ». On oublie ! Bref, on s’amuse, et ce, sous l’œil de photographes et de vidéastes de talent.

 

Pourquoi prendre de telles photos ?

Si de telles photographies, prises juste après la cérémonie, nécessitent d’endommager la robe de la mariée, elles sont cependant considérées alors comme permettant de conserver du mariage un souvenir plus marquant que de garder sa robe dans une housse pour toute la vie.

 

trash the dress 2

Qui a inventé cette tendance ?

Selon The New York Times, c’est le photographe John Michael Cooper, qui a lancé cette mode, et cela, dès 2012. D’après ce photographe, c’est la lassitude qu’il éprouvait à faire toujours les mêmes et ennuyeuses photos de mariage qui l’a amené à persuader certaines de ses clientes de poser après leur cérémonie dans un environnement à la fois excentrique et crasseux. Selon lui : « Dans la photographie de mode, on place souvent des gens réellement très beaux dans un environnement très laid, et c’est cette technique que j’applique au mariage ». Cependant, l’idée de détruire symboliquement sa robe de mariée a déjà été utilisée à Hollywood dès octobre 1998 dans la série télévisée Sunset Beach. Le personnage de Meg Cummings se précipite dans l’océan vêtue de sa robe de mariée, après que son mariage ait été interrompu.

 

L’objectif de la séance ?

On massacre sa robe avec délectation mais surtout avec imagination et du sens artistique. Le but est d’aller à contre-courant en cassant les codes établis des séances photos traditionnelles de mariage. Lorsque l’on admire certains de ces clichés, ils choquent, étonnent ou amusent.

 

Comment s’y prendre ?

Laissez fonctionner votre imagination et faites tout ce qu’on vous a interdit de faire le jour J : marcher dans la boue, sauter dans l’eau, courir, gigoter, se coucher dans le sable ou dans l’herbe… seule ou en couple. Le résultat restera gravé dans vos souvenirs et sur papier glacé et contrastera avec votre album de mariage conventionnel.

 

Trash the dress 3

On choisit plutôt une séance photos ou une séance vidéo ?

En principe, on part sur un reportage photos mais la vidéo peut permettre d’obtenir en plus un clip des backstages du shooting. Cela permet également de montrer l’interaction avec l’équipe qui entoure les mariés, des petits moments clés qu’on ne pourrait pas retranscrire via les photos par exemple…

 

Pourquoi les mariées se lancent-elles dans ce type de shooting ?

Le jour du mariage, tout se déroule à une vitesse impressionnante. Par conséquent, les mariés sont parfois un peu frustrés de ne pas avoir pu consacrer le temps nécessaire pour réaliser un bon reportage. Et puis, n’oublions pas la facture météo ! Si la lumière nécessaire à de belles photos était absente ou encore si la pluie s’est invitée sur le jour J, le Trash the dress représente une seconde opportunité d’obtenir des clichés d’une meilleure qualité. Ce shooting est également une occasion formidable pour les mariés de porter à nouveau leur robe et leur costume.

En outre, une fois le mariage passé, la confiance des époux envers leur photographe est optimale, ce qui leur permet lors de cette séance déjantée d’être beaucoup plus naturels et à l’aise face à l’objectif.

Enfin, le Trash the dress est une occasion unique de réaliser des photos post-mariage originales qu’il est impossible de réaliser le jour de votre union !

 

https://www.mariage.com/prestataire-mariage/listing/presque-maries

 

Noémie Dzen

Insolite, original, jamais vu ? Mon truc à moi c'est de dénicher ce détail, cette perle, qui rendra votre mariage unique...

2 Commentaires

  • Répondre juin 24, 2014

    Hervé

    Le New-York Times fait erreur; mes premiers trash the dress remontent à 2010. Donc, par expérience je peux préciser que bien des robes résistent plutôt bien aux bains de mer, saut dans les piscines, traversée de rivière et roucoulades sur le sable!
    Très bon article, et en effet les séances trash the Dress sont un bon moment à partager, dont non seulement sortent toujours de bonnes images, mais qui reste aussi souvent un bon souvenir en soi!

Laisser une réponse