Se marier à l’étranger : guide des démarches

S’unir dans la ville étrangère de ses rêves ou sur une plage exotique… l’idée est séduisante mais ne s’improvise pas. Le mariage au-delà des frontières nécessite d’effectuer différentes démarches administratives. Voici tout ce qu’il faut savoir.

 

Beaucoup de formalités avant de se dire « oui »…

Bien avant le jour J, la publication des bans est impérative, conformément à l’article 63 du Code civil. Pour cela, deux mois avant la date du mariage à l’étranger, vous devez envoyer un courrier à l’ambassade ou au consulat de France du pays où sera célébrée votre union. Il comprendra notamment une copie de vos actes de naissance datant de moins de trois mois, un justificatif de domicile et un justificatif de nationalité française.
Attention : la liste complète des documents dépend de chaque pays.
L’ambassade ou le consulat procédera alors à la publication des bans qui aura lieu à la mairie du lieu de votre habitation. Une fois cette étape passée, l’autorité vous délivrera un certificat de capacité de mariage. Autrement dit, le feu vert pour vous unir à l’étranger !

 

… et après, aussi !

Après le jour J: ça y est, vous vous êtes mariés, félicitations ! Mais, pour être réellement considérés comme mari et femme en France, vous devez repasser par la case « ambassade ou consulat ». Demandez à l’une de ces autorités de procéder à la transcription de l’acte de mariage sur l’état civil français. Vous pourrez ensuite obtenir un livret de famille ainsi que des copies certifiées conformes de votre acte de mariage (comptez quarante jours à trois mois pour recevoir ces documents)

 
Se marier à l'étranger

Marion

Présente sur Mariage.com depuis le tout début de l'aventure, je peux passer des heures à la recherche de LA robe ou de LA petite astuce de déco qui va rendre votre réception féérique.

  • Twitter
  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Soyez le premier à commenter