Le SOS cookies va terriblement faire plaisir à vos invités !

Quand vous cherchez quoi offrir à vos invités le jour de votre mariage, vous vous demandez ce qui pourrait bien remplacer les traditionnelles dragées. Et si vous fabriquiez des SOS cookies ? Il s’agit de petits pots en verre qui renferment tous les ingrédients « secs » et nécessaires à la fabrication de cookies terriblement délicieux. Voilà une idée gourmande et en plus, hyper facile à faire. On vous explique comment.

 

 

sos cookies

Les ingrédients (pour un bocal d’un litre)

  • 250g de farine
  • 1 cuillère à café de bicarbonate (que l’on trouve dans n’importe quelle grande surface)
  • 1 cuillère à café de levure chimique (1/2 sachet)
  • 1/4 de cuillère à café de sel
  • 100g de flocons d’avoine
  • 200g de pépites de chocolat
  • 100g de sucre roux
  • 100g de sucre blanc
  • 100g de noix

 

La recette à suivre

Lavez le bocal à l’eau chaude et séchez-le. Mélangez la farine, le bicarbonate, la levure chimique et le sel. Versez dans le bocal vide et tassez bien. Pour cela, prenez votre bocal, et tapez le fond de celui-ci sur le plan de travail. Ajoutez ensuite les flocons d’avoine, tapez de nouveau le fond sur le plan de travail, puis ajoutez les pépites de chocolat. Il faut bien appuyer sur les pépites pour éviter au maximum que le sucre ne les traverse. Ajoutez ensuite le sucre roux, le sucre blanc et les noix grossièrement concassées. Fermez le bocal avec un couvercle hermétique.

 

Pour les étiquettes sur le devant et le derrière du bocal, vous pouvez les faire vous-même ou imprimer des étiquettes déjà prêtes. Sur une des deux, il faudra faire figurer la fin de la recette, et les ingrédients liquides à rajouter à la préparation.

 

Vos invités devront donc ajouter à la recette :

  •  125 g de beurre pommade (mou)
  • 1 gros œuf battu
  • une cuillère à soupe de vanille liquide

Il faudra former des petites boules de pâte et les répartir sur une plaque de cuisson avant d’enfourner à 180°C pendant 13 à 15 minutes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

redacassist

Soyez le premier à commenter