Le mariage bouton d’or d’Antoine et Vanessa

Souvenez-vous, vous aviez découvert la très jolie ( et très champêtre) séance photos d’engagement d’Antoine et Vanessa il y a peu sur Mariage.com. Les amoureux vous proposent de découvrir dès maintenant leur mariage… Très bouton d’or !

 

Nos souvenirs de cérémonie

La cérémonie religieuse était d’une grande importance pour nous. Nous voulions une cérémonie joyeuse et remplie de rires. L’abbé qui nous a marié ne manquait d’ailleurs pas d’humour. Mais le plus beau fou rire de l’assistance fût remporté par Antoine, au moment de l’échange des alliances. Les anneaux étaient tenus par un petit ruban en satin, à l’intérieur d’une petite cage à oiseaux. En théorie, les alliances étaient très faciles à récupérer. Mais c’était sans compter les petites blagues de notre garçon d’honneur adoré qui avait positionné la cage au plus près du sol, rendant la tâche bien plus compliquée. Presque à genoux, Antoine a réussi à récupérer l’anneau, puis à se relever victorieux… Avant de s’apercevoir qu’il avait décrocher son alliance au lieu de la mienne…

 


 

Un mariage très bouton d’or

Antoine a toujours rêvé d’acheter une voiture ancienne, qu’il pourrait restaurer. Quelques mois avant le mariage, nous avons croisé le chemin d’une jolie petite Spitfire jaune. Nous en sommes littéralement tombés amoureux… Cela nous est alors apparu comme une évidence ! Elle serait notre voiture de mariage. Nous voulions une couleur joyeuse et moins classique… Bingo ! Cette voiture jaune tombait plutôt bien ! Nous avons donc décidé de décliner cette couleur pour l’ensemble du mariage. Nous l’avons associé à du blanc et quelques touches de gris. Tout était parfait. Mais nous avions peur que le soleil ne soit pas au rendez-vous (mariage dans le Pas-de-Calais, le jour de la Saint-Médar !) et finalement nous avons eu droit à un magnifique soleil dans le ciel, dans nos cœurs… Et dans toutes ces petites notes de couleur jaune qui apportaient beaucoup de gaieté à notre union !

 

 

 

Notre déco de mariage

En nous unissant en juin, nous avons eu la chance de pouvoir obtenir des pivoines pour note mariage (mes fleurs préférées). Je rêvais d’un plafond couvert de ces fleurs…. Un truc de conte de fées… Magnifique, mais difficilement réalisable (voir impossible) ! Le cœur gros, j’allais abandonner l’idée, puis j’ai découvert les pompons en papier de soie ! La forme de ces petits éléments de décoration était parfaite. Les pompons ressemblaient à d’énormes pivoines. Il ne restait plus qu’à en fabriquer suffisamment pour couvrir (ou presque) le plafond de la salle. Je n’en suis pas restée là puisque le plan de table, les portes-noms étaient eux aussi en pompons miniatures ! Presque toutes mes soirées (pendant 2 mois!) y sont passées… Mais je n’ai aucun regret.

 

 

Il était une fois une jolie mariée…

Je n’avais aucune idée du style de robe que j’allais choisir… Le coup de cœur je l’ai eu sur…. Internet ! Coup de foudre pour le modèle Galveston de Pronovias à Lille. Le modèle fut assez difficile à obtenir, puisqu’un seul circulait sur la France entière. J’ai eu beau essayer des tas de robes, j’avais décidé : ce serait cette robe-là… Quant à la coiffure, je n’ai pas voulu quelque chose de trop sophistiqué. Habituellement, je remonte régulièrement mes cheveux  en un petit chignon et je me maquille très peu. Je voulais être la même le jour de mon mariage. J’ai demandé donc demandé à ma coiffeuse un chignon lâche, qu’elle a créé le jour J, en toute simplicité.

 

 

 

 

Nos souvenirs

Notre journée de mariage nous a énormément plu, au-delà de toutes nos espérances. Il y a eu de nombreux moments sympathiques, mais un des souvenirs les plus marquants fut la sortie de l’Église. Il y avait du vent sur le parvis et mon voile s’est littéralement envolé, pour la plus grande joie de nos amis et des passants.
Bien évidemment, les autres moments inoubliables sont nombreux : la découverte mutuelle et les larmes d’Antoine, la chorale d’enfants pendant la cérémonie religieuse, la grande photo de famille, le bruit des casseroles accrochées à la voiture qui sautillent sur la route, le sourire des invités au vin d’honneur, les discours mémorables de nos parents, les surprises de nos invités… et un Vivat Flamand (une tradition chez nous). Exceptionnel !

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant à la réception, nous n’avions pas choisi la facilité puisque la salle que nous avons loué était une grange vide : pas de table, ni de chaise, de vaisselle et surtout pas de frigo, pas de four, pas de congélateur…. Nous avons pu compter sur le soutien de nos familles qui nous avaient fait parvenir tout le matériel nécessaire et sur notre traiteur : l’Atelier des Saveurs de Jean-Louis Barbier à Saint-Omer. Malgré cette mise en danger, on ne peut pas dire qu’il y ait eu trop d’aléas ! En tous les cas, nous étions si bien entourés, que s’il y en a eu, nous ne nous en sommes pas aperçus !

 

 

 

Choisir nos prestataires

Nous connaissions bien notre traiteur, notre fleuriste et ma coiffeuse. Nous avons su dès le départ qu’ils s’occuperaient de notre mariage avec brio. Nos prestataires ont été très à l’écoute de nos désirs. Concernant le choix du photographe, ce fut le plus difficile. Il ne fallait pas nous tromper dans notre choix. Nous avons alors découvert le travail d’un artiste : Julien Briche. La rencontre avec Julien s’est faite en toute simplicité, dans son très beau studio, à Douai. En plus d’être une magnifique rencontre artistique, le premier rendez-vous avec ce dernier fut aussi une merveilleuse rencontre humaine. Julien nous a montré une session de photos de fiançailles, puis un mariage complet. Il n’a pas eu à ajouter un mot pour nous convaincre…

 

Crédit Photo : Julien Briche http://julienbriche.com/

Marion

Présente sur Mariage.com depuis le tout début de l'aventure, je peux passer des heures à la recherche de LA robe ou de LA petite astuce de déco qui va rendre votre réception féérique.

  • Twitter
  • Facebook
  • Google+
  • Pinterest

Soyez le premier à commenter