Savoir marcher avec des talons hauts le jour du mariage : comment réussir cette mission ?

« La robe, géniale, je ne m’étais jamais sentie aussi belle ! Mais qu’est-ce que j’ai pu avoir mal aux pieds… ! Le soir, c’est simple, je n’en pouvais plus », raconte Lætitia, l’une de nos brides. Avouez que c’est dommage non ? Rien de tel en effet pour gâcher votre journée que de choisir les mauvais escarpins pour votre D-day… ! De ceux qui vous feront souffrir en silence à ceux qui vous feront une démarche de cane plutôt que celle d’une star, suivez nos astuces de pro pour choisir votre « pantoufle de vair » rien qu’à vous !

 

mariage dore accessoire mariee chaussures dores

Porter des talons à son mariage, la touche glamour indéniable ?

L’effet d’optique est  indéniable : des talons hauts donnent l’illusion de jambes plus longues et d’une silhouette plus élancée. Autrement dit, porter des talons hauts apportera la touche glamour à votre tenue de mariage. Le facteur style sera donc primordial dans votre choix, mais conseil d’amie les filles : écoutez votre corps plutôt que votre cœur. Car une paire de souliers qui vous serre trop les pieds, ou bien des chaussures dotées de talons trop hauts, transformera le plus beau jour de votre vie en jour le plus long, très très long et douloureux que vous ayez connu… et n’oubliez pas que vous serez debout au minimum une quinzaine d’heures d’affilée ! C’est du sport tout ça !

 

Quelle hauteur de talon dois-je choisir pour me marier ?

Le saviez-vous ? 4 cm, c’est la hauteur de talons « naturelle » généralement préconisée par les orthopédistes pour la cambrure du pied, alors que marcher à plat fatiguerait la colonne vertébrale. De là à vous ruiner pour ces « escarpins subliiiimes » vus dans une boutique trop canon, il n’y a qu’un pas… à ne pas franchir ! D’abord quelques notions techniques : un talon bas mesure moins de 5 cm alors qu’un talon moyen, jusqu’à 8 cm. Au-delà, le talon est considéré comme talon haut. Ceux qui sont trop bas sont à éviter le jour J car ils tassent la silhouette, que vous ayez choisi de porter une robe longue ou non.

 

Vous êtes une habituée de la marche sur hauts talons ? Chapeau ! Dans ce cas, à vous les talons aiguilles, les escarpins à bout ouvert, les sandales décolletées sur le coup de pied ou bien tenues par des lacets à la cheville. Si en revanche vous n’êtes pas franchement à l’aise juchée sur des talons, optez plutôt pour une hauteur de 5 ou 6 cm avec des talons bien stables. Choisissez des escarpins qui couvrent le talon et au chaussant plus enveloppant. Ainsi, vous vous sentirez en confiance et détendue. Vous trouvez ça trop classique ? Rien n’empêche de choisir vos escarpins avec un bout fin (non pointu !) ou un effet de fines brides sur le coup de pied.

 

A savoir aussi que dominer vos émotions, c’est bien ; dominer Jules de 10 cm, c’est nul… D’accord, ces escarpins hyper tendance, de type gratte-ciel, sont juste ma-gni-faikkkk ! Oui, mais à plat vous faites déjà quasiment la même stature que votre cher et tendre. Alors un petit conseil, passez votre chemin sous peine d’incident diplomatique à l’heure  de découvrir les photos…

 

chaussures à talons 2

Les chaussures du mariage sont choisies ?

Vous avez fait le choix de vos souliers pour ce jour tant attendu ? Vérifiez en essayant vos souliers que votre démarche reste fluide et naturelle, que votre maintien et votre port de tête ne sont pas crispés. Tant il est vrai que chaque chaussure imprime une démarche différente selon sa forme et sa hauteur. Car dites-vous bien que si, dès l’essayage, vos pas ne sont pas assurés, ce sera dix fois pire au fil des heures le jour J, compte tenu de la fatigue et du stress. Une fois le modèle sélectionné, choisissez-le dans une demi-pointure au-dessus de votre pointure habituelle.

On se fait aux chaussures avant le mariage

Il faut vous préparer à marcher avec vos souliers en les mettant au moins à deux reprises durant les jours précédant votre mariage. Et pourquoi ? Pour les assouplir un peu (question de survie…). Mais aussi pour apprendre à marcher avec, pardi ! Autrefois, les mannequins de Haute Couture s’entraînaient à défiler un livre sur la tête. Idem dans les cours de maintien pour les futures grandes dames de la haute société. OK, ça fait désuet. Sachez pourtant que c’est un exercice im-pa-rable à pratiquer plusieurs jours d’affilée avant votre mariage. Dans un premier temps, marcher sur le plat. Puis, entraînez-vous à descendre et monter un escalier. Et avec le sourire !

Une seule paire de chaussures ne suffit pas pour le mariage

Et pour cause. Il faut toujours prévoir un plan B. A savoir la seconde paire de chaussures, plus confortables, qui sera toujours à portée de la main. Et ce, pour deux raisons : d’abord, les séances photos dans le parc vont ruiner vos beaux escarpins, ensuite, il y a la longue soirée qui vous attend. Si votre robe de mariée couvre vos chevilles, votre plan B sera insoupçonnable ! Enfin, si malgré nos conseils, vos pieds souffrent le martyre le jour J, voici deux solutions express pour calmer les douleurs : le spray froid, habituellement utilisé par les joggers et vendu en magasin de sport ou bien le gel jambes lourdes (en vente en para-pharmacie) à frictionner quelques minutes sur vos pieds endoloris avant d’aborder le dîner, sous peine de devoir regarder vos invités danser…

 

Le mémo du talon haut à retenir futures mariées !

Les bons souliers, ce sont ceux qui :

  • ne sont pas ridicules
  • subliment la tenue que vous avez choisie
  • vous font la démarche fluide et assurée
  • sont confortables dès le premier essayage
  • seront réutilisables dans d’autres circonstances

 

 

 

Tombée dans le chaudron du mariage, quand je me mets en mode "recherche de bonnes idées" pour mes lectrices, plus rien ne m'arrête. Reine de la débrouillardise, je pioche sans cesse à droite, à gauche, pour vous aider à mettre en scène le plus beau jour de votre vie et pour faire de Mariage.com votre nouveau meilleur ami au quotidien !

Soyez le premier à commenter